Comment poser un faux plafond?

La pose d’un faux plafond varie selon le modèle choisi: faux plafond suspendu ou  faux plafond tendu, chacun d’entre eux nécessitant un savoir faire et des compétences particulières.

Une pose délicate, particulièrement pour les faux plafonds tendus

En préambule, il est nécessaire de rappeler que la pose d’un faux plafond est un exercice relativement difficile ; et qu’à moins d’être un bricoleur aguerri il est conseillé de passer par un professionnel si vous souhaitez qu’elle soit parfaitement réalisée.

Ce conseil est d’autant plus valable pour des plafonds tendus dont la pose est encore plus délicate que des plafonds suspendus. Ceci étant dit, si vous posez vous-même votre faux plafond, il est fortement conseillé d’être à au moins deux personnes, ne serait ce que pour la fixation des plaques de plâtres.

La pose d’un plafond tendu est particulièrement délicate, renseignez vous auprès de professionnels!

Les principales étapes de la pose d’un faux plafond

Après avoir préparé le terrain, mesuré et tracé vos repères, la première étape de la pose du faux plafond est la fixation de la structure à laquelle vont être fixées par la suite les plaques de plâtre. Au préalable, un isolant phonique ou thermique pourra avoir été placé sur le plafond avant de fixer l’ossature.

Une fois l’ossature en place, il faut y fixer et y visser les plaques de plâtres. Enfin, les finitions sont effectuées afin de masquer les trous laissés par les vis ainsi que les raccords des plaques.